Envoyer à un ami

Iceland Lab - 13 au 27 juillet 2024

Un séjour pour découvrir l'Islande mais pas seulement ! Nous allons initier la mise en place de suivi d'un glacier islandais. Voir descriptif détaillé

Iceland Lab - 13 au 27 juillet 2024

Un séjour pour découvrir l'Islande mais pas seulement ! Nous allons initier la mise en place de suivi d'un glacier islandais. Voir descriptif détaillé

Menez à bien d'incroyables projets scientifiques !
Des voyages scientifiques qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets réels pour le développement durable

Accueil > Nos Actions > Projets > Iceland Lab - 13 au 27 juillet 2024

Ajouter à ma liste de souhait

Le Journal de Bord

Samedi 13 juillet

Tout le monde est bien arrivé, avec quelques retards pour certains.
Direction le sud pour les 2 premières nuits.

Dimanche 14 juillet

Ce matin, premier réveil du groupe. Nous sommes dans un camping de Selfoss, une des « grandes » villes d’Islande, à environ une heure à l’Est de Reykjavik.
Nous avons fait un jeu pour que chacun apprenne à se connaître, et prenne la parole, suivi d’un débrief quant aux étapes du séjours, avec tous les endroits par lesquels nous allons passer.
Après le déjeuner au camping, nous nous sommes préparés pour une randonnée, qui avait pour but d’aller se baigner dans une rivière d’eau chaude naturelle.
Cependant, l’Islande étant l’Islande, le temps était particulièrement venteux, avec un peu de pluie. Plus on montait, moins la météo était clémente : nous avons fini par abandonner. En revanche, nous avons quand même pu observer des endroits où de l’eau bouillante jaillissait du sol, avec leurs fumerolles. En effet, à ces endroits où les nappes phréatiques sont près d’une chambre magmatique, avec du magma entre 800 et 1400 degrés Celsius, l’eau est chauffée. Des gaz sont dissous dans cette eau, qui au fur et à mesure qu’elle remonte laisse plus de place aux gaz qui la font jaillir, à la façon d’un geyser. Sous la surface, l’eau dissout du souffre et de l’argile, qui peut se retrouver à côté des « geysers » à la surface. L’odeur est due au souffre.
Pour compenser la randonnée incomplète, nous sommes allés aux bains de Selfoss, comme on en retrouve dans toutes les villes d’Islande. Elle ne sont pas traitées avec du chlore, ainsi il est important de se laver entièrement avant d’y entrer, pour éviter que les bactéries ne prolifèrent.
Puis, on rentre au camping pour une dernière nuit à Selfoss, et chaque équipe fait soit la cuisine, soit le carnet de bord, on essaie aussi de faire sécher les affaires trempées.

Léane, Louise, Valentin.


Lundi 15 juillet

Ce matin, nous nous sommes réveillés pour la dernière fois au camping de Selfoss à 8h. Après avoir petit-déjeuné, nous avons commencé à ranger le camp. Puis, nous avons pris la route à 10h30.
Après une petite pause, nous nous sommes arrêtés à la cascade de Skogafoss. Nous avons déjeuné sur le parking, puis fait un concours de « qui tiendra le plus longtemps les pieds dans l’eau glacée » pour tenter de remporter un prix unique : un skýr. Personne n’a gagné car l’eau était trop chaude et nous sommes impatient pour la manche numéro 2 !
Nous avons pu nous approcher de la chute d’eau puis parcouru un petit sentier de randonnée pour remonter le cours de la rivière.
Nous avons ensuite repris la route pour une magnifique plage, bordée par une falaise d’orgues basaltiques, qui sont des restes d’une ancienne coulée de lave d’une volcan qui n’existe plus. Nous avons pu également admirer les grandes vagues dues à un short break. Laura nous a également expliqué la formation des orgues et des fausses colonnades. Enfin, nous avons repris la route jusqu’au camping de la ville de Vík, à l’extrême sud de l’Islande où nous avons planté les tentes.

Clémence, Alix et Côme


Mardi 16 juillet

Ce matin, nous nous sommes réveillés à 8 heure au camping de Vik. Après avoir petit-déjeuné nous sommes partis pour faire une randonnée pour voir le glacier du Sólheimajökull. Avant de pique-niquer, Hugo nous a expliqué comment les glaciers se formaient, comment le glacier crée une vallée en errodant la pierre de 50 centimetres à 1 metre en mille ans et se qu’il se passerait si le volcan Katla entrait en éruption étant donné que le Sólheimajökull est assis dessus. Soit l’éruption du volcan causerait des crues glaciaires en soulevant le glacier également appelé jökulhlaup, ou bien la lave n’arriverait pas à faire fondre le glacier et la pression augmentant ferait exploser le glacier. Hugo nous a également appris que les volcans sont considérés comme éteints après 10000 ans sans éruption.
Nous avons pique-niqué avec une magnifique vu sur le glacier.
Enfin nous sommes rentré au camp. Sur le chemin du retour, nous avons fait un arrêt où Hugo nous a expliqué comment se forme les sortes de buttes visibles dans le paysage appelées moraines. Elles sont formées par les avancées du glacier au fil du temps et en fonction de ses allez-retours. Au deuxième et dernier arrêt Laura nous a expliqué l’évolution de la reproduction des plantes.
Une fois rentrés au camp nous avons visité la plage de sable noir aux abords de Vik et fait quelques achats.

Axel, Scarlett et Antoine


Mercredi 17 juillet

Beaucoup de conduite aujourd’hui ! Et c’est sans doute tant mieux car il a fait mauvais toute la journée !
Nous avons quitté Vik et ses 320 habitants pour rejoindre Höfn pour les quatres prochaines nuits. Sur le chemin, nous avons observés lors de notre premier arrêt, une mousse très particulière et fragile qui pousse sur le basalte. Là où nous l’avons observé, elle poussait depuis deux cents ans et pouvait atteindre 60cm d’épaisseur, c’est une croissance très lente.
Ensuite, lors d’un autre arrêt, certains membres du groupe on rencontré des oiseaux particulièrement agressifs : les Sternes Arctiques, défendant férocement leurs nids et très nombreuses à cet endroit. Grâce à de bonnes distances de sécurité et une retraite stratégique, personne n’a été en danger.
Au dernier arrêt avant l’arrivée au campement, nous nous sommes arrêtés au plus grand lagon glaciaire d’Islande, le jökulsarlon, où se trouve des vestiges d’un ancien glacier, et des icebergs flottant dans le lagon. Nous avons même pu y voir des familles de canards ainsi que deux phoques qui y pêchaient. Nous sommes ensuite arrivés au campement et avons monté les tentes.
Après mûre réflexion, nous avons préféré la piscine chaude gratuite aux douches payantes.

Chloé, Elyse, Geoffrey et Alexandre


Jeudi 18 juillet

Aujourd’hui, journée repos ! Après un lever tardif et un petit déjeuner tranquille, nous avons fais des jeux de société sous la grande tente.
L’après midi nous avons fait un point science et avons annotés sur une carte de l’Islande tous les endroits où nous sommes allés. Nous avons étudié une carte géologique qui nous montrait l’âge des roches ainsi que tous les volcans et failles de l’île.
Puis nous avons fait des jeux dehors, notamment un « poule, renard, vipère » et une passe à 10 avec un Frisbee.
Pour finir, nous sommes retournés à la piscine, et certains se sont lancé dans un atelier de fabrication de nuggets de poulets pour le repas du soir !

Léane, Valentin, Louise

Vendredi 19 juillet

Aujourd’hui, nous nous sommes levés à 9h et après un copieux petit déjeuner, nous avons commencé à préparer nos affaires pour une belle rando que nous irons faire dans l’après midi.
À 11h, nous décollons du camping ; direction : les grands fjord de l’est. Après une demi heure de route, nous sommes arrivés au départ de la rando, là où nous avons mangé le repas du midi.
Nous avons cherché des géodes ainsi que différents cailloux dans l’ancien lit d’une rivière. La rando qui a suivi a duré 4h30, et les paysages étaient vraiment magnifiques. On a longé des rivières et marché dans des pierriers. Nous avons observé des dryades (des fleurs emblématiques d’Islande) et des linegrettes.
De retour au camping, nous finissons la journée avec un bon repas.

Clémence, Côme et Alix


Samedi 20 juillet

Dimanche 21 juillet

Lundi 22 juillet

Mardi 23 juillet

Mercredi 24 juillet

Jeudi 25 juillet

Vendredi 26 juillet

Samedi 27 juillet

Nos partenaires

Voir également