Envoyer à un ami

Classe Ski & Cristaux de neige - Zinal’IceEcoLab’ du 4 au 11 (...)

Nous accueillons cette semaine, dans notre centre scientifique à St-Luc dans le Valais en Suisse une classe de québécois sur-motivés. Ils vont (...) Voir descriptif détaillé

Classe Ski & Cristaux de neige - Zinal’IceEcoLab’ du 4 au 11 (...)

Nous accueillons cette semaine, dans notre centre scientifique à St-Luc dans le Valais en Suisse une classe de québécois sur-motivés. Ils vont (...) Voir descriptif détaillé

Menez à bien d'incroyables projets scientifiques !
Des voyages scientifiques qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets réels pour le développement durable

Introduction

Au programme, observation de la neige et détermination des risques d’avalanche.
Nous pénétrerons au sein du majestueux glacier de Zinal. Son évolution au cours des siècles nous renvoie au changement climatique. Les glaciers ont dans les Alpes, comme au Canada, façonné nos paysages.
Durant ce séjour, notre autre outil sera la pelle. Nous construirons des habitats nordiques et nous testerons la viabilité de ces constructions. Allons-nous dormir au chaud ?
Nos 18 participants de ce séjour scientifique vont donc avoir de belles découvertes à réaliser tout au long de la semaine !

Le Journal de Bord

Samedi 04 Février 2017

Le bus a déposé nos amis québécois devant l’hôtel de la Fougère. Le voyage c’est bien passé et c’est déjà le moment de découvrir les chambres, le réfectoire, le local à ski. Tout le monde s’installe et vient prendre une collation au chaud sur une grande tablée servi par de sympathiques hôtesses suisses. Après un bon sandwich et un chocolat chaud nous partons découvrir à pied sous la neige le petit village d’Anniviers perché à 1600 m d’altitude en versant Sud ouest du massif. Les petits chalets en bois du Valais donnent tout leur charme à ce petit bourg de montagne aux ruelles étroites et en pente.

Premier après midi sur la station, après la découverte de la station/village nous prenons le petit bus qui nous ramène à l’hôtel. Petite soirée de présentation du programme neige , avalanche et glaciologie, une fondue suisse nous attend pour finir la journée !

Bonne nuit !

Dimanche 05 Février 2017

- C’est parti !!!

Suisse sentier

Cette première matinée est l’occasion de découvrir le domaine skiable de St Luc/Chandolin, une centaine de kilomètres de pistes comprises entre 1600 et 3000 m d’altitude. Nous avons presque toute la station pour nous seul. Malgré les chutes de neige, la glisse est bonne.

A midi nous avons rendez-vous sur la zone où nous devrons construire des quinzees, sorte d’igloo dans lesquels nous passerons une nuit. Après un bon pique-nique, nous attaquons la construction de nos quinzees.

Tous à vos pelles. Nous creusons, faisons des tas de neige et cela n’est pas facile car la neige est très poudreuse.

Après plus de 2h d’efforts, 3 quinzees sortent de la neige. Ils pourront accueillir environ 10 personnes, il nous reste à les finir demain pour qu’ils gagnent en confort.

De retour à l’hôtel, nous profitons d’une bonne collation pour nous remettre en forme après cette superbe journée.
Avant le repas, Pierre et Florian, nous donne des explications sur la formation de la neige, de sa transformation et de ses différents états, nous parlons aussi des avalanches et des dangers liés à la neige.

En bref, une journée géniale. A demain.

Lundi 6 Février

Après un bon petit déjeuner, nous partons vers le funiculaire et entamons notre matinée de ski. Pas grand monde sur la station, peut-être aussi parce que le temps était étrange, du brouillard était présent sur la moitié du domaine et la visibilité était médiocre. La neige était superbe, de bonne qualité et nous avons profité d’une bonne glisse.

Pour le pique-nique, tout le monde se retrouve sur la zone des quinzees. En début d’après midi l’atelier quinzee continue afin de les terminer, ce soir un groupe dormira à 2200 m d’altitude.

Nous faisons aussi un atelier DVA (détecteur de victime d’avalanches). Le principe est d’apprendre et de sensibiliser à l’utilisation de cet appareil qui peut sauver des vies. Son principe est simple, l’appareil envoie des ondes en mode émission durant la randonnée, si une personne est pris dans l’avalanche les porteurs de DVA voyant l’avalanche actionnent le mode réception, un signal ainsi qu’une direction indiquent où se trouve la victime.

Ensuite nous profitons encore un peu des pistes de St Luc avant de redescendre. Ce soir, la moitié du groupe va dormir dans les quinzees, donc grande organisation, sac de couchage, matelas isolants, thermos de thé et affaire chaude. Si le quinzee est bien réalisé la température pourrait dépasser 1 ou 2 °C.

Bonne soirée et à demain.

Mardi 07 Février

Réveil de l’équipe des quinzee ! Le ciel est encore dégagé et ça commence à se réveiller doucement dans les abris ! Un courageux a dormi à la belle étoile malgré les -6 -7°C . Un de thé chaud de rangement et nous partons prendre la première navette du funiculaire vers la descente ! Vite un bon petit déjeuner au chaud !

Pour le deuxième groupe, après le petit déjeuner, nous remontons par le funiculaire pour aller étudier les strates de neige. Sur 85 cm d’épaisseur, la température varie de 0.1° au niveau du sol à -6.5° à 10 cm de la surface. Nous en déduisons un gradient moyen et correspond à un risque d’avalanche de 2 sur 5. Nous parlons aussi de la transformation de la neige par rapport à différents phénomènes que sont le vent, les changements de température, la pluie, le gel... Ensuite nous expliquons les différents types d’avalanches possibles en fonction de la météo.

Nous choisissons pour rentrer à l’hôtel de descendre par la forêt, en chemin nous découvrons de nombreuses traces de lièvres variable et de renards.

L’après midi sera consacré à la pratique du ski et nous allons repérer la piste de la descente aux flambeaux de mercredi soir. Bien qu’il y est du brouillard nous décidons de partir du sommet de la station La Bella Tola à 3025 m pour arriver au Prilet à 1650 m. La descente est grandiose.

Ce soir nous remontons avec le funiculaire pour notre soirée astronomie à l’observatoire François-Xavier Bagnoud. Le ciel ne se dévoilera pas mais l’astronome professionnel nous présenta notre système solaire et les galaxies qui nous entourent grâce à un logiciel informatique. La soirée était très intéressante.
C’est le moment de redescendre mais pas pour tout le monde, car un groupe dort à nouveau aux quinzees. La température est légèrement négative mais le temps est humide.

A demain.

Mercredi 8 Février

Le réveil aux quinzees se déroule bien et à 8h30 nous sommes en train de descendre du funiculaire vers l’hôtel.


Nous avons un temps de repos et de rangement, ainsi qu’une bonne douche.

L’autre groupe quant à lui part pour sa matinée scientifique neige et avalanches.

Nous avons ensuite rendez-vous à 15h30 avec les moniteurs de l’école de ski Suisse. Nous partons vers la remontée mécanique de Pas de Bœuf à 2700 m d’altitude puis descendons vers le chalet blanc. De là, une chenillette nous monte jusqu’à l’hôtel Weisshorn à 2370 m. Au programme une superbe fondue aux fromages des alpages suisses. Après un bon repas c’est le moment de la fameuse descente aux flambeaux. La descente dure 30 minutes, que du bonheur et puisque nous avons de la chance, la petite chute de neige nous permet de rentrer jusque devant l’hôtel.

Jeudi 9 Février

Les conditions de neige et surtout le risque d’avalanche qui reste élevé (3 sur 5), nous empêchent d’accéder au glacier de Zinal en raquettes. Mais nous sommes motivés alors nous prenons tout de même nos raquettes et montons à la station de St Luc par le funiculaire. De là, nous partons dans la neige vers Chandolin, la station relié à St Luc.

JPEG

Sur notre chemin, nous croisons des traces de lièvres et de cerfs, nous apercevons même de loin un chevreuil. Nous voyons aussi de loin le glacier de Zinal et de l’autre côté la vallée du Rhône. C’’est le moment de parler de glaciologie, l’accumulation, l’ablation, la ligne d’équilibre et les crevasses...avec encore beaucoup d’informations. Nous arrivons au bout de 2h de marche à la station de Chandolin et nous repartons en navette jusqu’à notre hôtel. Au fait, le temps est superbe, nous avons vu pleins de sommets de plus de 4000 m, le Cervin (qui est sur les paquets de Toblerone), le Zinalrothorn, la Dent Blanche et le Weisshorn.


Pour l’après midi, ce sera ski avec un ciel de rêve. Nous profitons des pistes aussi bien sur Chandolin que sur St Luc. Du bonheur en poudre.

Paravalanche


Après la collation, Florian propose un diaporama sur les glaciers, en image c’est souvent plus facile à comprendre.

vendredi 10 Février 2017

Ce matin par petit groupe nous travaillons sur la restitution sur la restitution. Chaque groupe élabore une présentation sur tablette avec l’aide des enseignants et des éducateurs, sur le thème de la nivologie, Des avalanches, du secours à l’aide des DVA, de la fabrication des quinzees, et un petit reportage photo et vidéo de la semaine. Chaque élève est motivé. D’autant que de l’après-midi au ski dépend de leur travail ! :-D. A l’issue donc Durant 10 minutes par groupe de superbes présentations viendront clore la matinée. Elles feront sans doute l’objet de présentation au retour au Québec. Après une collation prise à l’hôtel nous filons tous au funiculaire, pour une dernière après-midi de ski ! Youpi ! Le soir vient le moment de faire un bâton de parole avec toute l’équipe. Puis les filles du service de l’hôtel nous apportent pour finir le séjour une délicieuse raclette !! La préparation des sacs viendra précéder le coucher. Demain réveil cinq heures !

samedi 11 Février 2017

Le groupe prend son petit déjeuner et à 6:00 du matin tout le monde sur le pont au pied du bus pour un dernier au revoir nocturne. Florian les accompagnent jusqu’à l’aéroport, et Pierre reste à l’hôtel encore quelques jours pour encadrer des animations OSI !
merci à tous adolescents enseignants encadrants, personnel, c’était un super séjour dans le Val d’Anniviers en Suisse , à l’hôtel de La fougère et son équipe extraordinaire !

Objectif Sciences International est une association qui œuvre en faveur de la résolution de problèmes liés au Développement Durable (eau, alimentation, énergie, biodiversité, climat…). Pour cela nous proposons à des écoles mais également à des enfants, des adultes ou encore des familles de participer activement lors de séjour de Vacances Scientifiques. Si le cœur vous en dit, vous pouvez participer à des inventaires de la biodiversité en Suisse ou en France, nous aider à protéger la panthère des neiges au Kirghizstan, le lynx au Monténégro, le loup ou l’ours en Europe, à étudier les volcans en Italie ou les glaciers islandais. Cet été, Objectif Sciences International organise une expédition spéciale ado au Parc du Yellowstone. Pour de plus amples informations vous pouvez consulter www.vacances-scientifiques.com ou écrire à direction osi-mineo.org ou encore téléphonez au +41 (0)22 519 2690.

Photos / Vidéos

Nos partenaires

Voir également